skip to Main Content
+39 0924 582021 info@valdibella.com

Agriculture biologique
comme choix

Nous avons hérité de nos pères
un savoir cultural et nous l’avons
conjugué avec le savoir culturel.
Ils nous ont montré la voie
et nous la parcourons aujourd’hui
avec une nouvelle conscience.

Nous sommes convaincus que l’agriculture biologique n’est pas le résultat d’une nostalgie du passé : elle représente, au contraire, une des réponses les plus urgentes pour le proche avenir de la planète, qui dépend de notre capacité d’inverser la tendance.

La terre que nous avons héritée de nos pères a subi de profonds changements, dès la fin de la deuxième guerre mondiale. Il est de notre devoir de nous en réapproprier, parce qu’elle ne pourra tenir toutes ses promesses que si nous apprenons à l’observer, à la connaitre, à mieux l’écouter : pour comprendre ce dont elle a besoin, pour mieux nous nourrir et pour s’épanouir à nouveau.

Parce que les terroirs que nous cultivons sont réellement vivants.
Et pour maintenir cette vitalité il faut rétablir
l’équilibre oublié, en portant une attention particulière
à la diversité biologique dans les processus de production.

Les bonnes méthodes de gestion du sol, la rotation culturale, les pauses, ne sont que quelques exemples d’une agriculture respectueuse de l’environnement et de la biodiversité.

C’est en fait une idée très simple : notre nutriment vient de la terre, donc, mieux elle se porte bien, meilleure sera notre santé.

Agriculture biologique comme choix

Nous avons hérité de nos pères un savoir cultural et nous l’avons conjugué avec le savoir culturel. Ils nous ont montré la voie et nous la parcourons aujourd’hui avec une nouvelle conscience.

Nous sommes convaincus que l’agriculture biologique n’est pas le résultat d’une nostalgie du passé : elle représente, au contraire, une des réponses les plus urgentes pour le proche avenir de la planète, qui dépend de notre capacité d’inverser la tendance.

La terre que nous avons héritée de nos pères a subi de profonds changements, dès la fin de la deuxième guerre mondiale. Il est de notre devoir de nous en réapproprier, parce qu’elle ne pourra tenir toutes ses promesses que si nous apprenons à l’observer, à la connaitre, à mieux l’écouter : pour comprendre ce dont elle a besoin, pour mieux nous nourrir et pour s’épanouir à nouveau.

Parce que les terroirs que nous cultivons sont réellement vivants.
Et pour maintenir cette vitalité il faut rétablir l’équilibre oublié, en portant une attention particulière à la diversité biologique dans les processus de production.

Les bonnes méthodes de gestion du sol, la rotation culturale, les pauses, ne sont que quelques exemples d’une agriculture respectueuse de l’environnement et de la biodiversité.

C’est en fait une idée très simple : notre nutriment vient de la terre, donc, mieux elle se porte bien, meilleure sera notre santé.

Back To Top
×Close search
Rechercher